Sa maison est en carton, c’est comme dans la chanson

Grèce / Athènes (Acropole)Il était un petit homme, pirouette, cacahuète …
Et bien voilà, j’ai l’air dans la tête. Pirouette cacahuète, tout ça à cause d’une guêpe grecque qui bâtissait son nid. Ayant bien raclé bois et écorces avec ses mandibules, la guêpe machouille longuement les fibres du bois afin d’en extraire la substantifique cellulose, qui, mêlée à sa salive, devient une sorte de pâte à papier.
C’est avec cette pâte que la guêpe façonne un nid formé d’alvéoles tournées vers le bas. Ce nid ne sert en général qu’une année, et il faut recommencer à mâchonner et à bâtir l’année suivante. Selon les espèces, les nids peuvent accueillir un nombre variable d’individus, mais le millier est souvent l’unité de compte retenu.

Design en parfumerie

Le blog de Thierry Jamard compare à juste titre l’objet ci-dessous aux flacons de parfum Jean-Paul Gaultier. Ce flacon, car c’est un flacon et non une simple statuette, date du VIe siècle avant notre ère. Il représente un athlète agenouillé et est visible au musée de l’Agora à Athènes.

Grèce / Athènes (Agora)

Le premier des cistes

La famille des cistes rassemble des arbustes méditerranéens résistants à à peu près tout, notamment capables de se régénérer très vite après un incendie, et dont les fleurs, souvent à l’aspect froissé, sont soit roses, soit blanches.
Le ciste cotonneux, aux feuilles duveteuses et aux fleurs roses ou mauves, est le premier à fleurir, dès le moi d’avril : ceci explique que j’ai pu en voir en assez grande quantité en Grèce (la photo ci-dessous a été prise au Cap Sounio, à l’extrême sud de l’Attique).

Grèce / Cap Sounio
Certains cistes, notamment le cistus ladanifer, dont les fleurs sont blanches, produisent une gomme qui entre dans la composition de certains parfums, auxquels elle apporte curieusement une note ambrée ou même animale. En médecine, cette gomme peut aussi être utilisée pour ses propriétés cicatrisantes ou antirides.

Hitchcock au pied de l’Acropole

Athènes n’est pas la mecque du street art comme est en train de le devenir Rome. Néanmoins, même si les grands noms en semblent absents, Athènes laisse parfois découvrir quelques jolies petites choses, comme ce panneau consacré à Hitchcock sur des tôles ondulées, à fort peu d’encablures de l’Acropole. Sur la partie gauche de l’œuvre, on reconnait Psychose … :

hitchP1500176.jpg

Les Oiseaux au centre … :

hitchP1500177.jpg

… et La mort aux trousses à droite :

hitchP1500178.jpg

Athènes est toujours la même

Loin de moi l’idée d’un titre provocant : je sais bien qu’Athènes, comme toute la Grèce, se prend une crise de plein fouet et plonge dans une désespérance qui semble sans fin. Alors oui, depuis ma précédente visite, il y a neuf ans, Athènes a changé : il y a moins de grosses voitures, plus de personnes qui font la manche. Mais tout cela est dit et reredit dans les médias, je préfère parler ce soir de ce que j’ai retrouvé d’Athènes, pile poil comme en 2006, du goût de l’ouzo à la convivialité locale si appréciable.
Il y a donc toujours, à Athènes, des ballons d’eau chaude sur les toits … :

grèce P1500262.JPG

… des gardes avec de jolis chaussons à pompons devant le Parlement, à côté de qui les touristes adorent se faire photographier … :

grèce P1500242.JPG

… après être montés en masse à l’assaut du Parthénon :

grèce P1500081.JPG

Il y a aussi toujours des tortues qui gambadent dans les sites archéologiques … :

grèce P1500394.JPG

… des chiens qui dorment un peu partout dans la ville … :

grèce Grèce - Athènes (Jardin National).JPG

… des chats familiers qui, pour les moins timides, osent réclamer un petit plus lorsqu’on est attablé au resto :

grèce P1500610.JPG

Et enfin, dans les ports touristiques de l’Attique, les poulpes sèchent (ou décongèlent) sur des fils :

grèce P1500829.JPG

Collection # 295

Il y a un an : vacances à Copenhague (2)
Côté campagne

campagne

Collection # 294

Il y a un an : vacances à Copenhague (1)
Côté ville

ville