Déjà la fin de l’automne

Hier soir, j’entendais les grues dans le ciel bien noir, qui descendaient en hordes sonores vers un sud plus clément. Pourtant, actuellement, il fait plutôt doux, mais la grue qui passe, c’est un peu le signe de l’automne qui trépasse. D’autant plus que Météo France annonce un gros coup de froid pour la semaine prochaine. D’où ce coup d’œil sur les lumineuses couleurs de l’automne :

Photos prises mi-novembre 2018 au jardin public de Bordeaux

Publicités

Collection 471

C’était dans le journal le 12 novembre 1918

Photo de la semaine du 4 au 10 novembre 2018

P1230095

Collection 470

C’était dans le journal le 6 novembre 1918

Cette guerre touche à sa fin, mais on meurt encore sur les champs de bataille : les Alliés, bénéficiant grandement du renfort américain, repoussent l’armée allemande et récupèrent des armes dans la foulée (51 canons sur la rive ouest de la Meuse, comme le signale Excelsior en page 3). Les empires ottoman et austro-hongrois ont capitulé, isolant une Allemagne où gronde la Révolution. C’est le refus de combattre des marins de Kiel qui lance le grand chambardement. Celui-ci est imminent, et précipitera la fin du conflit.
Cette fin prochaine des combats est illustrée, toujours dans Excelsior (page 4) par un dessin de Lucien Métivet :

1

Dernière balade dans le marais avant l’hiver

Il s’agit d’une de mes balades préférées sur l’île d’Oléron : le marais des Bris, sur la commune de Saint-Trojan :

Il est encore temps d’y trainer ses baskets, mais dans peu de temps, il faudra les bottes, voire la barque. C’est un marais, après tout, et, à contre-jour, il brille et c’est joli :

bris-P1220957.jpg

On n’y voit pas forcément tant d’animaux que ça à cette saison, du moins en plein après-midi. Il y a néanmoins des traces de sangliers, probables cousins de ceux que nous avons aperçus de nuit du côté de Saint-Pierre, qui déambulaient sur le bas-côté de la route (et pas en plein milieu, notre carrosse leur en sait gré). On ne voit plus de grenouilles, même si certains soir le marais croasse encore, mais le frais arrive et le batracien se tait désormais. Les échasses blanches sont parties vers des contrées plus ensoleillées il y a longtemps déjà. Bref, c’est novembre, et il faut faire avec. Avec les oiseaux de garde, comme le merle, qui se régale de tous les fruits de tous les arbres et arbustes du marais … :

bris-P1220973.jpg

… et comme l’aigrette garzette, en pleine séance de pêche :

bris-P1230002.jpg

Photos réalisées en novembre 2018