Lotus

lotus-P1150275.jpg

L’événement n’a rien d’exceptionnel : il se produit tous les étés. Et pourtant, même Sud Ouest en parle. Brièvement, mais quand même. Il faut dire que l’événement est magnifique, détournant de sa principale préoccupation (en l’occurrence : voir des grenouilles) tous les admirateurs du jardin botanique de Bordeaux. L’événement n’a donc peut-être rien d’exceptionnel mais il est important : les lotus sacrés sont en fleurs (et, accessoirement, les jeunes grenouilles vont bien).

Photos prises avec bonheur au jardin botanique de Bordeaux (le grand, celui de La Bastide), le 11 août 2017

À Bordeaux à vélo …

… on dépasse les autos. Air connu. À certains endroits, et même pas forcément aux heures de pointe, ça marche aussi à pied. C’est dire à quel point s’obstiner à circuler en voiture dans cette ville relève de plus en plus du défi, voire de la sottise (sauf cas de force majeure, bien sûr). Le vélo est donc un moyen malin de déambuler dans Bordeaux, mais aussi de s’en échapper. Et on peut vraiment aller loin :

Photos prises hier, près du Pont de Pierre

Il ne fait pas la tête, …

P1140201… c’est son bec qui donne au fuligule morillon l’impression qu’il tire la tronche, voire qu’il fait la g… . Mais ce canard-là n’est pas plus asocial que les autres anatidés (« anatidé » désignant la très grande famille des canards, oies, cygnes, …), voire moins : son nid peut être proche de celui des mouettes ou des sternes.
On le voit facilement en Scandinavie en été, y compris dans les parcs et jardins urbains dès lors qu’il y a de l’eau (d’où sa forte présence à Stockholm) : c’est là qu’il compte fleurette à madame (une madame différente chaque année), et qu’ensemble ils font des petits (jusqu’à 11 œufs, pondus en général à la fin du mois de mai). Lorsque les frimas se précisent, les fuligules mettent cap au sud : beaucoup d’entre eux hivernent en France, mais les plus téméraires tentent l’aventure jusqu’en Afrique.

P1140975

Source : oiseaux.net
Photos prises à Stockholm en juillet 2017

C’était dans le journal … le 10 août 1917

La guerre fait faire des bonds gigantesques à l’industrie aéronautique. De nouveaux usages apparaissent (l’avion n’est donc plus seulement un largueur de bombes), qui trouveront rapidement un usage civil. Et donc, rapporte Excelsior, des Californiens sont, en cet été 1917, en train de tester l’ancêtre assez lointain du Canadair, c’est-à-dire l’avion-pompier. Néanmoins, il ne s’agit pas ici d’un bombardier d’eau mais d’un avion transportant les pompiers et leur matériel. Cliquez sur l’image pour la voir dans son contexte :

 

Des oies sur le départ

Entre mon séjour à Stockholm, qui s’est achevé le 19 juillet, et aujourd’hui, les choses ont du bien changer : les oiseaux migrateurs, qui nichent (et donc se reproduisent) en Scandinavie sont désormais sur le départ pour des contrées plus méridionales, dont la France (pensons aux bernaches cravant qui s’installent en Charente-Maritime et en Gironde dès le début de l’automne). Les oies en font partie, les petits sont à peu près autonomes, d’ici deux à trois semaines, le grand voyage pourra commencer.
Et des oies, à Stockholm, il y en a. J’ai aperçu, lors d’une balade en bateau dans l’archipel, quelques oies cendrées :

oies-P1140599.jpg

Il y a aussi, comme un peu partout, des bernaches du Canada, la plus grande des oies bernaches mais pas forcément la plus aimable :

oies-P1140920.jpg

Et surtout, en particulier sur l’île de Djürgarden, il y a de véritables troupeaux de bernaches nonnettes :

oies-P1140204.jpg

Les humains ne les inquiètent pas le moins de monde. La photo ci-dessous a été réalisée sans zoom :

oies-P1140219.JPG