Ecouter le foot

P1210197

Saint-André-de-Cubzac (Gironde), 9 juillet 2018

Ce soir, il y avait foot. Une sorte de demi-finale mondiale, plutôt un derby européen, mais qu’importe, les drapeaux jaillissaient de partout et ça klaxonnait à tout va dans la petite rue de ma petite banlieue. Les fans étaient prêts, téloches en plein air et calicots au balcon. Vint l’heure H. Match en streaming, puisque nous avons abandonné la télé. Mais match sur TF1 quand même. D’où suppression du son, remplacé par ma playlist personnelle. C’est Nina Hagen qui chantait lorsque le seul but du match fut marqué, c’est Césaria Evora qui était au commande juste avant le temps additionnel. Les Bleus ont gagné, dimanche c’est la finale, mais je crois que la regarder, ça ne va pas être possible (ou alors Zebda se trompe).

Publicités

Un orage à l’heure du goûter

Météo France avait été précise : un orage orange (couleur de l’alerte) allait nous tomber sur le coin du nez sur le coup de 16 heures. Et ce fut vrai. La température frôlait les 30°C, le vent commençait doucettement à se faire sentir, et en regardant vers l’ouest, on voyait ce ciel là :

P1210122

L’orage fut à l’heure. Pas tonitruant ni trop lumineux, mais fort venteux et très pluvieux. La température a chuté d’une douzaine de degrés en moins d’une heure. Au moins, ce soir, il n’est pas indispensable d’arroser le jardin.

Serin ou tarin ?

P1210025Le voilà tout jaune perché sur son antenne. Reçoit-il Canal+ ? Regarde-t-il la coupe du monde de foot, et ce pauvre match entre Angleterre et Colombie où, si j’en crois L’Equipe, il ne se passe rien ?
C’est un passereau jaune, qui fait penser au serin cini, mais qui ressemble aussi, de loin, au tarin des aulnes. Sauf que d’aulne, il n’y a point, puisque le piaf est sur l’antenne du voisin. Mystère mystère …

Photo prise dans l’agglomération bordelaise au début de l’été 2018

Le don de la jeunesse

bateau-P1210012.jpgEn polonais, « don de la jeunesse » se dit « Dar mlodziezy ». C’est aussi le nom d’un trois-mâts de près de 95 mètres de long, amarré dans le port de Bordeaux jusqu’à demain matin (il appareille vers 7 h 30 je crois). Cette visite a lieu dans le cadre d’un tour du monde fêtant le centenaire de l’indépendance polonaise.
Le Dar Mlodziezy, comme son sister ship Mir, est sorti des chantiers de Gdansk. Nous étions alors en 1982, année où lesdits chantiers ont commencé à beaucoup faire parler d’eux suite à l’action de monsieur Walesa, alors considéré comme dangereux trublion par les autorités communistes au pouvoir. De tous les voiliers construits à Gdansk, il fut le premier à quitter la Baltique et même à effectuer plusieurs tours du monde.
Mais pourquoi fut-il batisé « Don de la jeunesse » ? si j’ai bien compris la petite affichette qui présente le bateau à Bordeaux, ce navire a été financé par ce que nous appellerions aujourd’hui une opération de crowdfunding. En effet, ce sont des jeunes, notamment des étudiants, qui ont souhaité la construction de ce très beau bateau, et qui ont fait appel aux dons en juin 1978. Ceux-ci sont arrivés du monde entier. Quatre ans plus tard, le Dar Mlodziezy prenait la mer.

Collection 455

L’Etoile-Molène à Bordeaux, juin 2018

La gyne en action

P1200921Depuis le début de la semaine, des fourmis volantes batifolent dans les millepertuis et ailleurs. Ce sont des reines, les stars de la fourmilières, les seules qui ont le droit de copuler en paix (quoique …) et de pondre une fois le crac-crac achevé. En langage sérieux, on les appelle les gynes.
Dans cette histoire, je n’aimerais point être le mâle. Non pas parce-que, ridiculement plus petit que madame, il s’accroche à son postérieur comme une bigote à son hostie, mais parce-que, une fois la chose faite et la gyne fécondée, cette salopiote lui détruit les ailes, l’empêchant à tout jamais de reprendre son envol et donc de survivre. La gyne se défile alors aussi vite que possible.
Fin de la saison peace and love pour la fourmi, qui retourne à la fourmilière pour y pondre ses œufs et n’en sortira plus jamais. Mâle ou femelle, fourmi, ce n’est pas drôle. La gyne devenue reine, prisonnière de son nid, lèche consciencieusement ses œufs pour les immuniser contre les parasites. Elle n’a de toute façon plus que ça à faire la pauvresse. Vraiment, la vie de fourmi, je n’aimerais pas.

P1200922

Source : Futura Sciences
Photos prises dans mon jardin en juin 2018

Des bateaux, du vin et des marins

Comme chaque année paire, Bordeaux fête le vin. Les quais sont offerts à la dégustation de multiples breuvages, et surtout, cette année en particulier, ils sont au cœur d’un rassemblement de navires hors normes, l’arrivée de la Tall Ships Regatta (autrefois appelée Cutty Sark). Une trentaine de très jolis bateaux ont ainsi ravi la vedette aux représentants du divin nectar, le public semblant davantage fasciné par ce qui se passait sur la Garonne que par les stands dédiés au vin. Voici quelques images des bateaux et, au passage, de quelques marins :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les équipages ont d’ailleurs défilé hier, lors d’une parade festive, en compagnie des confréries viticoles. Je me permets de vous livrer ici un petit montage vidéo :