Collection # 416

Publicités

Collection # 415

BRUNNSVIKEN
Lac proche de l’université de Stockholm, juillet 2017

Et l’oiseau ouvrit sa cage …

Je reviens sur la photo de la semaine postée ici-même dimanche. Cet oiseau n’a rien à faire en Europe, et donc l’avoir vu en plein Bordeaux est pour le moins incongru. Il s’agit d’un cordonbleu à joues rouges, un oiseau à peine plus grand qu’un moineau, vivant exclusivement en Afrique subsaharienne, et qu’il ne faut pas confondre avec le cordonbleu de l’Angola, même si leurs chants se ressemblent (ce que je suis bien incapable de vérifier). Que faisait-il donc là, à part chercher quelques graines à se mettre dans le bec ? S’il ne s’est pas échappé d’une cage, le mystère reste entier.

P1150789

Pour tout savoir ou presque sur cet oiseau, rendez-vous sur oiseaux.net

Rouge dans le sens des départs, orange dans le sens des retours

migrP1150644.jpgContrairement aux apparences suggérées par le titre de cette note, je ne parle pas aujourd’hui des encombrements réguliers de la rocade bordelaise, mais des migrations diverses des oiseaux : nous sommes effectivement à ce temps charnière, où ceux qui ont niché dans la région ou plus nord, partent vers le sud avec les petits suffisamment forts pour faire le voyage, tandis ceux qui hivernent du côté du Bassin d’Arcachon commencent à arriver.
Parmi les premiers à partir, il y eut les milans noirs, qui ont, en bloc (14 000 oiseaux d’un coup), franchi les Pyrénées au début du mois d’août (à lire ici). Les hirondelles sont encore là, mais nous savons bien que leur départ approche, alors qu’elles n’ont pas encore gobé tous les moustiques. Depuis quelques jours, ce sont les cigognes qui mettent cap au sud (photo en haut à droite). Elles ont été vues en grand nombre en Aveyron et dans l’Hérault il y a moins d’une semaine, et hier, sur le coup de midi, elles cherchaient les courants ascendants au-dessus de chez moi, donc à Bordeaux, et c’était beau :

migr-P1150646.JPG

Dans le même temps, les hivernants commencent peut-être à arriver. Je me demande si les petits bouchons flottants vus hier à Arès (Bassin d’Arcachon) n’étaient pas des grèbes castagneux :

migr-P1150692.jpg

Cela n’est, en aucun cas, signe d’arrivée précoce de l’hiver (ni signe de tempête) : nous savons tous que c’est le passage des grues qui sonne le changement de saison.

Photos réalisées le 2/09/2017 dans le département de la Gironde