Afficher sa passion pour le rugby

p1090940Les supporters de telle ou telle équipe de baballe (ronde ou ovale, peu importe) collent parfois un autocollant aux couleurs de l’équipe adorée à l’arrière de leur voiture. Si le véhicule n’est pas une automobile mais une plate à huîtres ? On s’adapte, on voit grand, on investit dans la peinture, en l’occurrence jaune si l’équipe aimée est le Stade Rochelais. La fierté du Charentais-Maritime s’exprime ainsi dans les grande largeur, avec un enthousiasme qui fait plaisir à voir. Et il a bien raison, parce-que de toutes les baballes, c’est l’ovale que je préfère. Et cette année, la baballe de La Rochelle fait preuve de beaucoup de talent.

  • Photo prise sur l’île d’Oléron le 19/02/17, au lendemain de la victoire de La Rochelle contre le Stade Français (37 à 18).
  • Pour en savoir plus sur les exploits du Stade Rochelais en baballe ovale, consultez L’Equipe.

Et elle fut nommée « Côte d’Argent » …

p1090500Nous sommes en 1905. Le journaliste bordelais Maurice MARTIN propose que le littoral qui s’étend de Royan jusqu’au Pays Basque porte le nom de « Côte d’Argent ». C’est d’ailleurs pour cela que l’homme est connu, alors que ses étude de commerce et ses débuts dans le négoce du vin le destinaient à une toute autre forme de célébrité, du moins a priori.
Le fait de donner une couleur aux côtes françaises est alors dans l’air du temps : c’est la Côte d’Azur qui a ouvert le feu en 1887, suivie de la sublimissime Côté d’Emeraude en 1894.
Cette appellation couvre aujourd’hui une zone plus petite qu’en 1905 : la région de Royan se nomme Côte de Beauté depuis 1931, quant à la Côte Basque, elle se nomme … Côte Basque !
En déambulant du côté du Bassin d’Arcachon aujourd’hui, alors que la marée avait apporté le presque beau temps pour le reprendre à peine six heures plus tard, j’ai bien compris que cette expression de Côte d’Argent était pertinente. La luminosité était telle que même le nom de Côte de Mercure aurait pu être adéquat, mais c’est sans doute moins glamour.

p1090501

Source : Wikipédia
Photos : Bassin d’Arcachon, 28/01/17

Comme s’il avait neigé

Comme partout en France depuis quelques jours, un froid glacial et perçant s’est abattu sur la Charente-Maritime. Un beau froid sec, sans le moindre flocon de neige. Et pourtant, Sud-Ouest a récemment montré de biens jolies photos de paysages quasi-enneigés, du moins en apparence : sur l’île de Ré, puis sur une des plages de Fouras.
Sur l’île d’Oléron, les chenaux sont plus ou moins pris par la glace, et la douve qui entoure la citadelle du Château d’Oléron l’est aussi. Au plus près du rivage, là où la pente est très douce, la mer a légèrement gelé (il suffit de -2°C pour cela), et ce phénomène, identique à celui qui forme les banquises, donne l’impression qu’il a neigé sur le sable, or il n’en est rien : c’est juste la marée qui a apporté la glace sur la plage.

Collection # 381

La bernache cravant
Ile d’Oléron, janvier 2017

bernache

Il a failli passer l’hiver à Bordeaux

p1080040Il n’y a pas que les oiseaux qui hivernent à Bordeaux, il y a aussi parfois les bateaux. Habituellement, le vieux Belem (120 ans, dois-je le rappeler ?) se refait une santé dans l’estuaire de la Loire qui l’a vu naître, tantôt à Nantes (son port d’attache), tantôt à St-Nazaire.
Cette année, dans le but de promouvoir la remise en service des formes de radoub des bassins à flot, le Belem fut prié d’attacher ses amarres dans le port de la Lune. C’est joli, un Belem avec un pont de Pierre en arrière-plan. Car, en attendant le début des travaux lourds, sur la coque, le fameux trois-mâts se fait récurer et repeindre l’intérieur au ponton d’honneur.
Mais l’été dernier, la forme de radoub devant accueillir le vénérable ancêtre s’est mise à fuir. Or, pour une mise en cale sèche, il faut que la cale soit … sèche. D’autre part, la fondation Belem trouve que les tarifs proposés par la société chargée des travaux sont un peu chers (à lire dans Sud-Ouest). Du coup, le brave Belem va devoir prendre la mer en plein hiver. Il se refera faire une beauté à La Rochelle pendant deux à trois semaines.

p1080042

Photos prises le 1er décembre 2016

De gauche à droite, de droite à gauche, …

p1070619Le mouvement est régulier, en aveugle, un peu comme ces chercheurs de trésors qui arpentent les plages armés d’un détecteur de métaux. Mouvement latéral régulier et répétitif, il faut en mettre un max dans la cuillère. Une deux, une deux, une deux …
Car la spatule blanche mange à la cuillère, c’est ainsi. Farfouillant inlassablement dans la vase, elle y récupère des vers, des larves, des minuscules crustacés. Elle ouvre grand le bec-cuillère, puis elle y retourne. De gauche à droite, de droite à gauche : n’y voyez rien de politique, la spatule mange et puis c’est tout.

p1070621

Pour en savoir vraiment beaucoup plus : oiseaux.net
Photos : Domaine de Certes (Audenge), novembre 2016