C’est la saison de l’huîtrier

1-P1170371.jpgL’huîtrier-pie est un limicole au bec rouge capable de casser les coquilles de nombreux mollusques, et pas seulement celles des huîtres, ce qui pourtant peut déjà être considéré comme une prouesse quand on considère à quel point ces bêtes sont parfois difficiles à ouvrir, même avec le couteau ad hoc.
En ce qui concerne la petite — mais croissante — population résidant en France (à peine plus de 4% des spécimens hivernant en Europe, et au mieux 0,5% des nicheurs), l’huîtrier-pie est surtout présent sur les rivages de la Manche.

2-P1170370.jpg

Cependant, depuis quelques années, le nombre de ces oiseaux augmente sur le littoral atlantique, jusque sur le Bassin d’Arcachon (il y a des couples nicheurs sur le Banc d’Arguin). C’est pour cela que j’en vois à chaque hiver sur l’île d’Oléron, où les coquillages sont encore assez nombreux (y compris les huîtres des parcs ?). Selon l’INPN, il se pourrait que la hausse des effectifs en France soit liée à la surexploitation des coquillages sur les aires habituelles de présence de l’huîtrier-pie, nettement plus au nord, mettant notamment ainsi en évidence une des conséquences de la surexploitation de la mer des Wadden (Pays-Bas).

2-P1170377.jpg

Photos prises sur l’île d’Oléron en décembre 2017

Publicités

Le vol du tadorne au fond du Bassin

Le tadorne de Belon est un grand canard très fréquent sur le Bassin d’Arcachon. J’en avais parlé ici-même il y a fort longtemps (piqûre de rappel). Aujourd’hui même, en début d’après-midi, des tadornes, affairés, farfouillaient en bande la vase riche en mini-mollusques laissée par la marée descendante. Avec le plaisir simple de la photographe amateur, j’ai pu enfin les attraper en vol de manière assez convaincante. Il y eut d’abord ce vol à contre-jour, avec la ville d’Arcachon en face, et, sur la ligne d’eau, les hordes de bernaches cravant en hivernage :

tadorne-P1170044.jpg

Puis ce vol juste au-dessus de cette végétation rase qui donne au Bassin cette couleur verte à marée basse :

tadorne-P1170045.jpg

Et enfin les mêmes oiseaux, plus haut, se dirigeant vers Arès et la presqu’île du Cap Ferret :

tadorne-P1170046.jpg

Photos réalisées à Andernos le 25 novembre 2017

Collection # 423

MIR
Le Mir est un navire-école russe construit en Pologne en 1987. C’est un long trois-mâts (deux fois le Bélem environ), qui vient de passer une semaine à Bordeaux et qui reviendra en juin.

Coup d’œil de milieu d’automne sur le Bassin

Madame Météo France avait annoncé le pire week-end de l’année : vent, pluie, orage et désespoir, et puis rien. Ou presque. Le vilain temps d’automne a gentiment attendu ce midi pour se pointer, et donc, bravant les risques annoncés d’intempéries majeures, nous avons pu déambuler hier aux abords d’un Bassin d’Arcachon aux couleurs toutes douces :

bassinP1160825.JPG

Au loin, les bernaches cravant, déjà sur zone depuis une quinzaine de jours, étaient plus audibles que visibles :

bassinP1160785.jpg

Plus près du rivage, cygnes, tadornes de Belon, aigrettes garzettes et mouettes trouvaient leur pitance ou nageaient sagement :

bassinP1160799.jpg

Photos réalisées le 4/11/2017 à Arès