Vent de terre, rien de spectaculaire

météoCette marée dite du siècle (jusqu’à la prochaine …) devait nous offrir Ze spectacle, les vagues qui t’arrachent la dune par gros blocs, la houle qui te fait reculer en courant. Rien de cela, et pourtant nous étions nombreux à braver le froid et le crachin vicelard, espérant un radieux soleil pile à l’heure de l’inversion de marée. L’espoir fait vivre, mais nous avons continué à grelotter, attendant la vague énorme, le coeff 119 qui te fait oublier tous les coeff 115 qui ont marqué ta vie maritime. Nous avons donc vécu ce moment, en s’abritant au mieux, et pour tout dire un peu en vain.

parapluie

Il y n’y eut donc aucune vague fracassant la dune, la mer montant finalement moins haut que douze heures plus tôt (coefficient 116 je crois). Tout ça parce-qu’un vilain vent de terre atténua sensiblement le phénomène spectaculaire attendu. Il y eut néanmoins de très belles vagues, comme souvent dans le golfe de Gascogne …

vague

… pour le grand plaisir des surfeurs, qui, eux, ont su assurer le spectacle.

surf

Photos : île d’Oléron, 21 mars 2015

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s