Les déambulations du hérisson

Chronique du grand confinement, Nos amies les bêtes, Si la Nouvelle Aquitaine m'était contée

Revenons, si vous le voulez bien, quelques temps en arrière : un hérisson avait été pris en flagrant délit de grosse ronflette sous les iris du jardin.
Depuis, chaque jour, presque toujours au même endroit, j’entends la respiration sonore de l’animal. Hier soir, après un dîner sur la terrasse permis par une météo clémente, mon homme et moi-même vîmes le hérisson sortir de sa cachette, arpenter le gazon pas anglais pour un sou du jardinet, puis filer dans le bûcher. Clap de fin pour la soirée.
Ce matin, alors que je petit-déjeunais derrière la vitre donnant sur la terrasse, je vis pépère faire son petit tour, puis filer à nouveau sous le bûcher. Sur le coup de midi, il ronflinait à nouveau sous ses iris, que nous nous gardons bien d’approcher de trop près et surtout d’arroser, car une douche en plein sommeil, c’est désagréable, même quand on a un manteau d’épines.

Le hérisson du petit jardin en temps de grand confinement – 9 avril 2020

3 réflexions sur “Les déambulations du hérisson

  1. je me rappelle que j’avais récupéré 4 petits hérissons que j’avais gardé dans un seau pour que tu les voies à ton retour de l’école C’était à La Chapelle il y a longtemps hélas ! Bises >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s