Retour sur une balade de juillet, tout simplement à Bordeaux, en rive droite. Un immense espace, largement tagué (parfois fort bien) et en partie squatté. Des bâtiments tout en longueur, abandonnés depuis le début des années 2000, et qui devraient se transformer en logements et bureaux un de ces jours. Pour l’instant, c’est un peu la jungle.
Il s’agit d’une immense friche comprenant à la fois un ancien dépôt SNCF et une caserne, la caserne Niel, qui a connu son heure de gloire après la guerre de 1870, en accueillant notamment le 18e régiment du Train et de l’Artillerie. Sous l’Occupation, les bâtiments, réquisitionnés par l’armée nazie, servirent de logements aux prisonniers espagnols chargés de construire la base sous-marine de Bordeaux.
Et l’avenir ? le projet, porté par la Communauté Urbaine de Bordeaux, se nomme Darwin. Idée d’un écoquartier, que j’espère moins attrape-couillon que celui du Lac (le quartier Ginko, une erreur et une horreur). 30 hectares de friches à transformer en logements (plus de 2 000), commerces, bureaux, services, le tout en partie alimenté en électricité par 700 m2 de panneaux photovoltaïques. On y espère la création de 250 emplois. Affaire à suivre …

—> A cliquer :

Une réflexion sur “Darwin à la caserne

  1. a croire qu’ils aiment faire des écoquartiers dans les anciennes casernes ils l’ont fait a Grenoble le résultat est pas mal du tout par contre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s