Un chien sur le toit

On ne va pas en faire toute une histoire, Si la Nouvelle Aquitaine m'était contée

La ville de La Rochelle regorge d’anciens immeubles, notamment de la Renaissance. À l’angle de l’un d’eux, au sommet d’une tourelle dont la fonction d’échauguette a probablement été surtout décorative, se trouve une sculpture de chien. Un brave toutou de pierre qui domine la rue, haut perché façon chat (il y a, d’ailleurs, aussi, une maison du chat à La Rochelle, mais beaucoup plus récente et dans un tout autre style). Cet immeuble dit « du chien » fut la demeure de Jean Pineau, premier maire protestant de la ville, qui entra en fonction en 1562 et qui en fut destitué l’année suivante, car un maire protestant, en ce temps-là, dans le royaume de France, cela faisait désordre.
Mais revenons au chien haut perché : la sculpture représente le chien de Jean Pineau, ce fameux maire viré de sa mairie pour cause de discordance religieuse. Un chien tranquille, bien posé sur son cul, semblant attendre patiemment une friandise. Cette curiosité architecturale valut à ce canton de La Rochelle d’être longtemps surnommé « canton de Lève-Nez ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s