Une petite phrase en passant

Une petite phrase en passant

« Lorsqu’il parle du pays, le peuple français des H.L.M., des usines, des marchés, des garages, utilise ordinairement un NOUS d’une majesté toute royale. Dans ce splendide pluriel, les petites gens mettent sans façon la communauté nationale entière avec ses pauvres, ses riches, les citadins, les campagnards, les jeunes, les vieux, les vivants obscurs, les morts célèbres, puis cette foule de fantômes illustres statufiés dans le bronze et la pierre sur nos places publiques. »

Gilbert COMTE, « Notre histoire », Le Monde, 17 septembre 1983

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s