Un bateau de bande-dessinée

P1040277Le site Bordeaux-tourisme.com le définit comme « un navire de tradition tout droit sorti des Aventures de Tintin et Milou ». Il est vrai qu’avec sa belle coque rouge et sa cheminée jaune, le Marco Polo (site web) a un petit côté « cartoon » qui met de bonne humeur.
Ce bateau, d’un peu plus de 33 m de long, est sorti d’un chantier naval suédois en 1960. Il a effectué du nombreuses croisières dans la mer Baltique pour une compagnie est-allemande puis pour une compagnie allemande tout court après la réunification. Racheté par la compagnie bordelaise « Navires et Châteaux » en 2013, il a eu droit à un très gros lifting dans les chantiers polonais de Gdansk avant d’effectuer son voyage jusqu’à la Garonne.
Désormais, c’est un bateau consacré à la balade fluviale. Il peut accueillir jusqu’à 150 personnes, soit en accès individuel (dîner-croisière en été, croisière-jazz, soirée dégustation, …) soit par groupes (comités d’entreprises par exemple). Dans tous les cas, il démarre du ponton Montesquieu, en rive droite.

P1040501

Photos : juin 2016

Publicités

What’s new ? [jeudi 23 juillet 2009, 18 h 00]

  • Les ostréiculteurs du Bassin d’Arcachon en ont tellement marre de ce stupide test de la souris qui les empêche de vendre leurs huîtres une semaine sur deux, qu’ils ont décidé de les vendre quand même, quel que soit l’état de santé du rongeur, qui, de toute façon, préfère grignoter autre chose : le coup de force du Bassin (Sud-Ouest).
  • L’INSEE met du temps à publier ses chiffres : voici ceux de 2007 concernant la pauvreté en France. Parions qu’il n’y a pas eu d’amélioration ? 13,4% de la population en dessous du seuil du pauvreté (analyse rapide de La Dépêche).
  • Un petit air de vacances pour terminer : Les Dernières Nouvelles d’Alsace s’intéressent à une plage de la Baltique, en Pologne, qui fut à la mode bien avant Deauville (Sur les planches de Sopot).