What’s new ? [mercredi 6 avril 2011, 18 h 55]

  • L’éolien off-shore n’est ni un gadget ni une nuisance, pas davantage une lubie de baba-cool complaisamment mise à mal par les quelques pro-nucléaires qui restent, mais une solution d’avenir qui mérite d’atteindre l’âge adulte : la filière industrielle s’ancre à Brest (Le Télégramme), terre à la fois ventée et sans (trop) de nucléaire (mais un peu quand même : la centrale de Brennilis n’est toujours pas démantelée).
  • Baisse du pouvoir d’achat (air connu) : le café, le petit plaisir qui va devenir un grand luxe (Rue 89).
  • Il y a quand même deux ou trois petites choses qui s’améliorent dans ce Japon tsunamisé, notamment du côte de l’industrie des loisirs. Ça n’empêchera jamais la centrale de Fukushima de faire pipi dans la mer, mais ça rapportera des sous et ça amusera les enfants : la réouverture de Disneyland Tokyo très fortement attendue (Aujourd’hui le Japon), même s’il va encore falloir attendre un peu, probablement quelques semaines.

—> Illustration de la première info : des éoliennes bien terrestres, photographiées l’été dernier dans la vallée du Rhône, depuis l’autoroute A7, pas bien loin de la centrale nucléaire du Tricastin.

Publicités

What’s new ? [jeudi 17 mars 2011, 8 h 05]

  • Ce matin sur France-Inter, l’attaque annoncée des troupes de Kadhafi sur les zones encore tenues par les rebelles a été comparée à Guernica et à Srebenica. Une honte absolue pour la communauté internationale, qui, de tergiversations en nœuds au cerveau, laisse un dictateur fou massacrer son peuple : la rébellion libyenne en grande difficulté (Le Point).
  • Jusqu’à une date très récente, je gobais le discours ambiant selon lequel les centrales nucléaires japonaises étaient conçues pour être les plus sûres au monde, ou du moins parmi les plus sûres. Evidemment, aucune d’entre elles n’avait essuyé un séisme de magnitude 9 et un tsunami. Il s’avère que les normes de sécurité n’étaient peut-être pas si élevées que ça, prévoyant un séisme de magnitude 7 et rien contre les tsunamis : les centrales japonaises, « un problème sérieux » pour l’AIEA, révèle Wikileaks (Libé).
  • Terminons par une info sans aucune incidence sur le reste du monde, sauf peut-être pour ceux qui ne voient la vie qu’à travers le prisme de leur taux de cholestérol : quand l’œuf mayo devient un plat de luxe (Sud-Ouest).

What’s new ? [mercredi 23 février 2011, 11 h 00]

  • Les révolutions qui apportent un vent de liberté sur le monde arabe sont entachées par la réaction effroyablement brutale du dictateur libyen, à croire qu’il pratique la politique de la terre brûlée, ayant conscience qu’il a déjà perdu la bataille. Plusieurs quotidiens, y compris régionaux (ce qui ne va pas forcément de soi), font leur une sur ce sinistre personnage. Le Figaro évoque ainsi « Le délire meurtrier de Kadhafi », tandis que le site web du journal revient sur un thème traité hier par le JT d’Arte : des mercenaires africains pour les basses œuvres de Kadhafi.
    Libération n’a qu’un seul mot pour décrire le personnage : « L’enragé ». La presse régionale n’est pas en reste, L’Est Républicain titrant « La folie et la terreur », et Ouest-France rappelant, au milieu d’infos nettement plus quelconques, ce qui a tourné en boucle hier sur le net : « Kadhafi veut mater la révolte ».

What’s new ? [jeudi 20 janvier 2011, 16 h 50]

  • Des œuvres d’art comme on ne les a jamais vues, triturées par photoshop selon une technique qui me dépasse encore largement : Van Gogh dans ses moindre détails (Libé). L’image qui illustre cette note n’a bien sûr pas été bidouillée, mais c’est bien un peu du Van Gogh quand même.
  • Nan mais ça va pas ! jeter son bébé en l’air, le rattraper au vol soi-disant pour le rendre plus fort ! C’est en Russie que se répand ce dangereux yoga où les bébés sont secoués (Slate). Même YouTube a viré la vidéo tant elle était violente. Pas la peine de s’étonner en constatant que le taux de mortalité infantile en Russie ne parvient à passer sous la barre des 10‰ (pour info, il est à peine supérieur à 3‰ en France).
  • Gaz de schiste : front du refus (La Dépêche). Les projets d’exploitation de ce gaz naturel stocké dans les interstices de la roche, et donc difficile à récupérer, sauf à utiliser énormément d’eau et des produits toxiques, éventuellement issus des hydrocarbures, ces projets, donc, touchent tout le sud du pays, bien au-delà du Larzac d’où est partie la fronde.

What’s new ? [mardi 11 janvier 2011, 19 h 00]

—> Illustration de la première info de cette note : tortues récupérées par le Parc de la Tête d’Or, à Lyon, après que leurs proprios, déçus du bestiau, ont décidé de tâter du cochon d’inde.

What’s new ? [mercredi 5 janvier 2011, 15 h 25]

What’s new ? [mardi 21 décembre 2010, 20 h 00]

—> Illustration : Berlin, Potsdammer Platz, décembre 2008.