Dans l’eau claire de la Seine

Il y a une vie en dehors de Bordeaux, Nos amies les bêtes

Probablement parce-que la Garonne à Bordeaux est trop limoneuse pour que l’on y voit quelque chose, dès que je croise un fleuve à l’eau transparente, je m’esbaudis, m’esclaffe et m’enthousiasme, parce-que, enfin, on peut voir ce qu’il y a dedans.
À Paris, le long de l’île aux Cygnes, l’eau est ainsi suffisamment limpide pour que l’on puisse y voir des poissons, comme ici ce qui semble être un chevesne :

Plus surprenant si près du bord, et surtout de taille franchement imposante, voici un silure :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s