Tous les quotidiens dans le même immeuble

On ne va pas en faire toute une histoire, Si la Nouvelle Aquitaine m'était contée

Petite balade à La Rochelle. À l’angle de la rue Chef de Ville et de celle de La Grosse Horloge, donc tout près du Vieux port, on peut voir, en levant bien le nez, les noms de journaux du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Ces titres, en lettres blanches sur fond bleu, correspondent à des quotidiens nationaux, qui, en gros, ont connu leur essor à partir de la loi sur la liberté de la presse de 1881, et sont morts avec l’Occupation. Ce sont ces titres qui ont donc, entre autres, couvert la Première Guerre mondiale. On déchiffre encore assez nettement, sur la façade du bâtiment, les noms suivants : Le Matin, Le Petit Journal et Le Journal ; Le Petit Parisien est un peu plus difficile à repérer, mais il est bien là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s