La clématite, quoiqu’il arrive

Si la Nouvelle Aquitaine m'était contée

Il y a près de treize ans de cela, nous avons, mon homme et moi, fait le choix de planter une clématite mauve dans le jardin alors tout nu, près du mur de clôture fort triste.
Une clématite mauve près d’une glycine violette, pour rester dans le ton. Nous ignorions alors à quel point ladite glycine allait devenir gigantesque en peu de temps, et donc faire de l’ombre à la pauvre clématite.
Et pourtant, vaille que vaille, la clématite parvient à fleurir néanmoins. Nous la félicitons pour son courage et sa première fleur de l’année.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s