Rogue’n rolle

La mer et ses poissons, Tambouille

Puis-je me permettre de vous présenter mon repas de ce soir ? le voili le voilà :

De quoi de quoi ? vous ne trouvez point la chose appétissante, gourmande, gouleyante, que sais-je encore ? vous finez de la bouche et tordez du museau ?
Pauvres de vous ! Ce que vous venez de voir sur cette photo, mal prise et détourée à l’arrache, c’est une rogue de merlan. Certes, traditionnellement, la rogue désigne plutôt des œufs de poisson salés, et là ce n’est pas le cas puisque poisson et œufs sortaient tout juste de l’océan, sans aucun traitement. Mais la recette qui m’a permis de cuisiner cette chose parlait de « rogue », et je m’y suis fiée, comme à toute la recette, d’ailleurs fort simple.
Il s’agit d’œufs récupérés dans un gigantesque merlan livré à l’AMAP cette semaine. Merlan tellement gigantesque que nous l’avons rôti au four, avec de l’huile d’olive, du citron et le bidou chargé d’ail hâché et de fenouil, c’était une première et c’était bon.
Et puis donc, nous avions les œufs. J’ai suivi à la lettre la recette de Carmencita, sans toutefois accompagner lesdites rogues d’asperges vertes car ce n’est pas la saison. J’ai donc lavé et essuyé les œufs, je les ai roulés dans le sel, le poivre et la farine et les ai fait revenir à l’huile pendant à peu près 10 mn à feu moyen. Quelques gouttes de jus de citron, et hop, avalés ! Ce fut un plaisir, chic et pas cher, à renouveler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s