Faire une pause

Je suis prof mais je me soigne

Ils nous regardent avec des grands yeux vides, ils luttent contre le sommeil, mais ils tiennent jusqu’au bout, sauf les deux ou trois qui ont entendu dire que l’école c’était pas obligatoire jeudi et vendredi. Je ne reviendrai pas sur la com’ Blanquer, ça ne serait pas dans l’esprit de Noël, et puis je dirais des gros mots et ce serait fort laid.
La salle des profs, pareillement amorphe quoique sous caféine, compte les heures et les copies qu’il reste à corriger avant le changement d’année.
Ce soir, dans le tram, j’écoute « Dans la salle du bar tabac de la rue des Martyrs », et je trouve que François Hadji-Lazaro sied bien à ma fatigue du moment. Demain il fera jour et ce sera le premier jour des vacances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s