Une chansonnette

La chansonnette, Un peu d'art dans un monde de brutes

C’est une histoire de magie, de tour de prestidigitation, voire d’envoutement : Grand Corps Malade est passé de la case « slameur » à la case « chanteur ». Pour ce faire et pour son dernier album, il a convié des nénettes que j’aime bien (Véronique Sanson, par exemple) et cela donne des résultats parfois magiques. Comme ce titre avec Suzane, de l’envoutement eu sens propre du terme. Ne vous contentez pas d’écouter, regardez aussi les images (je crois que ça s’appelle un clip, enfin de mon temps, on disait comme ça) :

Grand Corps Malade et Suzane
Pendant 24 heures (2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s