Dix A380 sur le tarmac de Châteauroux

Il y a une vie en dehors de Bordeaux, Le monde tel qu'il va, On ne va pas en faire toute une histoire

Châteauroux, département de l’Indre, région Centre-Val-de-Loire. Une agglomération de 70 000 habitants et un aéroport gigantesque, surdimensionné.

Localisation de l’aéroport de Châteauroux – Capture d’écran GoogleMaps

Dans mon imaginaire de pauvre citadine shootée au tropisme atlantique depuis toujours, j’imagine Châteauroux comme une terre lointaine et exotique, à mille milles de toute terre habitée. Mon imaginaire limité ne me portait donc pas à y voir un énorme aéroport, où stationnent actuellement dix A380 de la compagnie British Airways, ainsi que bien d’autres aéronefs, souvent gros porteurs.
Le stationnement de ces avions n’est ni le fruit du hasard, ni celui de la mise à la retraite annoncée des A380 (même si pour Air France – KLM, c’est déjà acté), mais bien le fruit du covid. En effet, il y a, à Châteauroux, un site de maintenance aéronautique : même à l’arrêt, un avion doit être entretenu, cocooné (c’est le terme consacré). De plus, au temps lointain de la guerre froide et avant que De Gaulle ne se mette à bouder, Châteauroux était la première base logistique de l’OTAN en Europe. En 1967, l’OTAN s’en est allé mais le tarmac et les installations aéroportuaires ont été conservées. D’où nursery aujourd’hui.

Source : L’Obs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s