On dirait qu’on ferait une balade en forêt

Chronique du grand confinement, Promenons-nous dans les bois, Si la Nouvelle Aquitaine m'était contée

Sortir dans le jardinet, entendre le sommeil du hérisson, et se précipiter sous le petit pommier en imaginant qu’il est immense, qu’il est au cœur d’une forêt, qu’il faut choper le torticolis pour en voir la cime. On dirait que.

Faire deux pas vers la gauche en imaginant deux kilomètres, dans la jungle touffue d’un gazon pas anglais, mais un gazon tout de même. Se placer sous la glycine et y voir les lianes gigantesques et fleuries d’une forêt tropicale. On dirait que.

Bilan de la balade : avoir un appareil photo un peu sympa, ça aide. Peut-être même que ça aide à voir des animaux terribles qui font peur (non, pas le hérisson).

Balade réalisée dans le petit jardin du grand confinement au printemps 2020

2 réflexions sur “On dirait qu’on ferait une balade en forêt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s