Entendons-nous bien, je ne me suis pas téléportée vers un espace hors-confinement et je ne me retrouve pas sottement coincée dans un embouteillage, respirant à plein poumon des gaz d’échappement, et devant supporter l’impatience de mes contemporains, qui se manifeste invariablement par des coups de klaxon rageurs, voire des « avance, mais avance ! » véhéments.
Que nenni. Je souhaite juste envoyer à mes petits lapins de première leur cours pour cet après-midi, avec des jolis documents sélectionnés avec amour et des consignes écrites en bleu. Et ce n’est pas possible. Il faut faire la queue sur l’ENT comme sur le périph’ parisien un vendredi à 18 heures. Et si on instaurait un système de ticket comme à la sécu ? « le numéro 67 est autorisé à déposer ses documents ». Je regarde mon ticket : j’ai le numéro 419. Je vais jouer aux Lego en regardant régulièrement le message qui apparait sur l’écran :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s