Milan. Milan noir plus exactement. C’est le nom de l’oiseau migrateur longue distance qui arrive en premier au-dessus de mon jardin, bien avant les hirondelles (si hirondelles il y a). Normalement, il est là en février, il tourne et déambule tranquillement, convole en justes noces, croit et multiplie, puis repart repus vers des contrées appropriées dans le courant du mois d’août.
Il y a quelques jours, j’appris de source sûre et conjugale que le milan errait dans les parages. Des jours où j’avais école sans doute, ou pas suffisamment le nez dans les nuages. Hier enfin, je vis le milan noir surfer dans l’air tiède au-dessus du jardin.

Un milan noir en Gironde. 13 mars 2020

5 réflexions sur “Milan, enfin

    1. Le seul milan dans le coin est le milan noir (qui d’ailleurs est plutôt marron-beige), donc pas de doute. De plus, il est le seul rapace local à avoir la queue légèrement incurvée. Donc facile. Je n’ai aucun mérite.

      1. Je ne sais pas ce que oiseaux.net a enregistré, mais quand j’entends le milan j’ai l’impression d’entendre un petit chaton qui apprend à miauler (miii-miii-miii).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s