SHEILA
L’école est finie
1963

Si un jour on m’avait dit que je collerais du Sheila dans ce blog, quoique ayant fait bien pire parfois, je ne l’aurais pas cru. Mais ce jour est arrivé, preuve qu’il ne faut jurer de rien.
Aujourd’hui, après une demi-semaine de labeur agréable (ce sont des choses qui arrivent), je lis par hasard (et par atavisme bretonnant majeur) que dix nouvelles personnes étaient coronavirées du côté de Rennes, autant dire dans mon biotope (car, cher blogonaute, si tu as bien suivi les épisodes précédents, tu sais que la taulière est un chouia bretonne). Et que ces dix personnes sont aussi des enseignants. Damned. Le coronavirage est proche : les petits nous transmettent le bouzin sans autre forme de procès. Ça craint. Voire ça daille, comme on dit en bon bordelais.
Le patron prend des mesures radicales, en lien ou non avec cette info des dix profs confinés que je viens de citer : les écoles sont fermées à partir de lundi. L’école est provisoirement finie. Elle se fera à distance. Ou pas. D’où Sheila.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s