Je vous parle d’un temps où le plastique était fantastique, et où « faire américain », c’était bien. Nous sommes au lendemain de la Deuxième guerre mondiale. Les produits made in US sont gages de modernité, et les dérivés du pétrole ne posent de cas de conscience à personne. Il faut reconstruire, retrouver une vie agréable, moderne de surcroit. Depuis 1935, la société étatsunienne Du Pont De Nemours commercialise un plastique d’un nouveau genre : le nylon. Les femmes en apprécient les bas, les hommes les fils pour la pêche : je ne l’invente pas, c’est écrit dans la publicité ci-dessous.

Cette publicité était visible dans la presse en 1947, notamment dans France-Soir. Il s’agit de faire la promotion d’un peigne, un simple peigne « en véritable nylon » pour se coiffer le matin. Tout y est : l’annonce bien genrée (« Madame, vous êtes ravie de vos bas … » ; « Monsieur, vous êtes satisfait de vos articles de pêche … »), le rappel du côté américain (« Faites confiance à la dernière nouveauté américaine »), l’intérêt économique de l’objet (« absolument incassable »), intérêt bien compréhensible en ces temps de pénurie, car, même si la guerre est finie, les difficultés pour se procurer les biens de consommation courante sont importantes (les cartes de rationnement existent encore).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s