Les mois de février se suivent et se ressemblent. L’an dernier déjà, je me plaignais du peu de piafs vus dans le mois, accusant le temps qui passe et le temps qui manque. C’est que février est un mois court.
Je n’ai finalement eu que peu de temps pour effectuer des ornitho-balades en zone urbaine. Les virées en ville eurent parfois un autre but, comme chercher la neige, par exemple : c’était avant-hier, j’en ai parlé cet après-midi. Il n’y avait aucun oiseau visible ni même franchement audible. La ville était étrangement silencieuse, comme si gens et bêtes étaient entrés en hibernation en même temps.
Bref, pour revenir à nos moutons, et donc à nos oiseaux, je n’en présenterai que deux ce mois-ci. Tout d’abord le chardonneret, hyper présent :

P1180750

Et puis, caché derrière des branches, le pipit, que je n’avais pas vu depuis de longs mois :

P1180414

À part cela, j’ai aperçu le martin pêcheur, revu le faucon crécerelle, mais seulement en début de mois, et nourri des mésanges bleues dans mon jardin. Un vol de grues est passé sur Bordeaux hier soir. Le printemps arrive et la série « Des oiseaux dans la ville » s’achève. C’était aujourd’hui le dernier épisode, avant une autre série, sur un autre thème, un jour peut-être.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s