Le tournepierre en hiver

P1180658Au printemps dernier, sur l’île d’Oléron, j’avais découvert un oiseau limicole au plumage chatoyant : le tournepierre à collier (piqûre de rappel). Ce plumage était sa tenue de noce ; en temps normal, donc hivernal, le tournepierre est plus discret et se confond sans mal avec les débris divers laissés sur la plage dans lesquels il trouve pitance.
Toujours sur la même île, le tournepierre déambule donc désormais sur les plages, en nombre tout de même beaucoup plus restreint que les bécasseaux. Le tournepierre à collier est un migrateur, dont 6000 spécimens, en moyenne, hivernent en France, essentiellement en Bretagne. On va sans doute pouvoir les observer jusqu’au milieu du printemps, puis le grand voyage les mène en mai ou juin vers les zones arctiques où ils pondent leurs œufs et élèvent leurs petits.

P1180662

À cliquer : oiseaux.net et oiseaux-birds.com
Photos réalisées sur la commune de Saint-Georges d’Oléron en février 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s