P1170795Les plages en hiver sont pleines de surprises. En déambulant sur l’île d’Oléron, je vis quelque chose qui ressemblait, selon l’imagination de chacun, à un préservatif ou à une tétine pour dauphin (cette dernière hypothèse fut émise par une amie que je tiens à remercier ici pour son sens de la poésie). Il s’agit en fait d’un genre d’animal particulièrement urticant, repéré aussi en masse en Vendée (Ouest-France). La Vendée et la Charente-Maritime, ça se touche, et les physalies, aussi nommées « galères portugaises », ça dérive. D’où leur présence pas si étrange que cela.

Photo réalisée sur l’île d’Oléron fin décembre 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s