On dirait que ça serait la guerre

Mais en fait, non, c’est pas la guerre, du moins pas en Gironde. Et pourtant, depuis deux jours, l’avion militaire vrombit et sonorise le ciel bordelais avec plus de ténacité et d’ardeur que les orages d’été. C’est que demain, à Mérignac, la BA 106 fête ses 80 ans. Un bel âge. On ne peut point laisser ça passer sans que cela se sache. Du coup, meeting aérien, 40 000 visiteurs attendus, parkings blindés et route d’Andernos inaccessible. Ça ne m’arrange pas, mais qu’y puis-je ?
Et donc, depuis hier, des avions trop rapides s’entrainent sur ma tête, la Patrouille de France et tout et tout. Hier, ils étaient huit dans mes champs visuel et sonore, on aurait dit une répétition générale pour un film de guerre tant cela faisait du bruit :

avions-P1120099.jpg

Publicités