Des oiseaux dans la ville : mars 2017

Le mois de mars commença fort bien : les grues décidèrent de repartir vers le nord, le faucon crécerelle continua à se percher sur son lampadaire (mais je n’ai plus revu ce bel oiseau par la suite), et la bergeronnette des ruisseaux fit son retour devant l’objectif Leica tagadaschtoumpf qui fait les jolies images :

P1100072

Du côté de la volaille décorative des parcs et jardins, les jeunes oies d’Egypte ont bien grandi, elles maîtrisent désormais leur sortie de mare sans problème et ont acquis la propreté (ce qui rend la photo floue, c’est bien la peine de jouer avec du Leica tagadaschtoumpf) :

P1100205

Toujours chez les aquatiques, les canetons du colvert sont sortis de l’œuf et du nid dans la foulée, c’est pour cela qu’ils font partie des oiseaux dits « nidifuges » :

P1100664

Ce fut aussi le mois de la grive, vue de multiples fois et même parfois en couple (c’est bien la saison peace and love qui commence) :

P1100457

Il y eut aussi des couples de geais :

P1100474

Le mois de mars est bien sûr marqué par le retour de certains migrateurs : les hirondelles volent à toute vibrure, mais elles ne sont pas encore très nombreuses. Le milan noir est revenu lui aussi, poussant ses cris de chats au-dessus de mon jardin :

P1100667

Pour finir, place à l’oiseau mystère du mois : à peu près de la taille du moineau, son plumage fait penser à celui de la grive. Il se pourrait que ce soit un pipit, mais je n’en suis pas totalement sûre :

P1100702

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s