Des oiseaux dans la ville : janvier 2017

Avant la vague de froid qui a transformé les jardins et les humains en glaçons, le martin-pêcheur (ci-dessous à gauche) et le faucon crécerelle (ci-dessous à droite) ont confirmé leur présence dans l’agglomération bordelaise :

1

Puis le froid vint …, et arriva avec lui une petite nouvelle dans le jardin, la fauvette :

2p1090338-jpg

Il fut aussi possible de voir parfois le chardonneret :

2p1090321-jpg

Le rougegorge gonfla ses plumes du mieux qu’il put pour conserver la chaleur :

3p1090346-jpg

Les mouettes ne parurent pas le moins du monde gênées par la couche de glace sur les mares diverses et variées :

4p1090364-jpg

Néanmoins, depuis quelques jours et indépendamment du redoux qui s’affirme (15°C cet après-midi), des signes de printemps apparaissent. Certains passereaux commencent à jouer à « vole après moi que je t’attrape », et quelques mouettes rieuses arborent déjà le plumage noir facial qui indique l’entrée dans la saison peace and love :

5p1090540-jpg

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s