Collection # 365

Mésange à longue queue

mesange

Le jeune merle dans son nouveau costard

Il ne manque plus que la cravate, mais c’est bon, le jeunot a trouvé costume à sa taille, noir comme celui de son papa, mais on dirait taillé trop grand. Ça doit être le cou nu et la tête de même qui donnent cette impression. L’ado pose pour la photo, pas timide pour deux sous, mais quand même un peu pataud dans sa tenue d’adulte.

merle

Photos : Bordeaux, septembre 2016

Tu ne pueras point

Le harcèlement au travail est pris très au sérieux au Japon. Obliger quelqu’un à chanter est ainsi qualifié de « harcèlement karaoké ». La liste des différentes formes de harcèlements est longue, et l’une d’elle fait aujourd’hui l’objet d’un bref article dans Géopolis, et le bonheur financier de l’entreprise de cosmétique qui a eu idée de surfer sur cette tendance : il s’agit de lutter contre les odeurs corporelles, que celles-ci rappellent le vestiaire du gymnase municipal ou qu’il s’agisse d’un parfum aussi capiteux qu’onéreux.
En effet, le problème n’est pas seulement de sentir mauvais mais de sentir tout court. L’entreprise de cosmétique évoquée plus haut, partant du constat que presque tous les hommes dégagent une odeur détectable (mais donc pas forcément détestable), s’est lancée dans la formation anti-odeurs à destination des salariés d’une grosse boite de téléphonie, afin que tout un chacun adopte les règles d’hygiène ad hoc. Et je suppose que, accessoirement, elle s’est aussi lancée dans la vente de produits masquant les odeurs auprès de ces salariés hautement privilégiés, sinon à quoi bon faire tant d’efforts.

Manger ou être mangé

 

mangerRéserve naturelle du marais de Bruges, septembre 2016