14 juillet – 15 août : la France en vacances [18]

Oléron / St-Trojan

14 juillet – 15 août : la France en vacances [17]

P1050177

14 juillet – 15 août : la France en vacances [16]

P1050427

14 juillet – 15 août : la France en vacances [15]

P1300370

14 juillet – 15 août : la France en vacances [14]

Oléron / Gatseau & Maumusson

14 juillet – 15 août : la France en vacances [13]

P1380571

14 juillet – 15 août : la France en vacances [12]

P1380791

14 juillet – 15 août : la France en vacances [11]

P1510609

14 juillet – 15 août : la France en vacances [10]

P1460066

14 juillet – 15 août : la France en vacances [9]

P1300433

14 juillet – 15 août : la France en vacances [8]

P1220186

14 juillet – 15 août : la France en vacances [7]

IMG_0728

14 juillet – 15 août : la France en vacances [6]

P1040918

14 juillet – 15 août : la France en vacances [5]

P1460040

14 juillet – 15 août : la France en vacances [4]

 

P1220469

14 juillet – 15 août : la France en vacances [3]

P1450918

14 juillet – 15 août : la France en vacances [2]

P1450907

Rattrapée par le réel

Il y a quelques jours, j’ai vu ce bateau-là dans un des bassins à flot, à Bordeaux. C’est un paquebot de rivière, habituellement chargé de montrer à une clientèle made in USA les charmes de la Garonne et plus encore de la Gironde, avec ses vignobles tout mignon :

P1040719

Le rafiot est à quai. Non pas pour parachever la réparation d’une avarie récente (quoique bien réelle, mais réparée, on n’en parle plus), mais parce que la clientèle attendue s’est désistée, a fait faux bond, par crainte des attentats en France. Vu les événements récents en terre d’Amérique (Orlando, Dallas), je trouvais que c’était un peu comme le camembert disant au roquefort « tu pues ». Tu vois l’idée. Je me gaussais donc de la trouille du touriste lambda.
uneAvais-je tort ou raison ? Ai-je peur moi-même. Non. Pas encore. La folie meurtrière de ce conducteur de camion à Nice, dans un moment festif, m’a ramenée brutalement à la réalité, celle qui me fait dire souvent que « j’ai mal au monde ».
J’avais décidé de me couper de ladite réalité pendant ce temps où une partie importante de la France est en mode « pause » (ni consultation frénétique des news, ni fréquentation des réseaux sociaux), d’où cette série commencée hier (et qui continuera tous les jours, vaille que vaille) sur la France en vacances.
Mais la coupure fut brève et elle ne peut pas être totale. Etre indifférent serait la pire des choses. J’ai une pensée sincère pour les victimes et leurs proches.
Je suis dans le jardin et je viens de voir deux chardonnerets, c’est bête à dire, c’est cynique sans doute, mais la vie continue, n’en déplaise aux fous de dieu et aux fous tout court que la joie de vivre indispose.

14 juillet – 15 août : la France en vacances [1]

L’impression que les villes se vident, que les gens sont ailleurs, éventuellement coincés sur des autoroutes dont le glamour reste à démontrer (200 km de bouchons sur les seules A7 et A10 samedi dernier en milieu de matinée, premier week-end de gros départs mais pas le pire). Et pourtant, tout le monde, en France, ne part pas en vacances : l’Observatoire des Inégalités rappelle que 60 % des personnes gagnant moins de 1200 € par mois ne partent pas du tout, quelle que soit la saison. Les destinations changent elles aussi : de plus en plus de personnes sont adeptes du tourisme urbain (source). Néanmoins, la période 14 juillet -15 août reste celle où le tourisme balnéaire domine largement : près  d’un tiers des Français passe ses vacances au bord de la mer. D’où la première photo de cette série estivale (car les blogs aussi ont droit à leurs vacances), prise il y a trois ans :

juil13

Collection # 358

Prendre un peu de hauteur
Bordeaux vue du dernier étage de la Cité du Vin, été 2016

bx

Les milans vont par trois

P1040383Depuis la fin du mois de juin, des trios de milans survolent l’agglomération bordelaise (il parait qu’il faut dire la « métropole », mais pour le rapace de base, cela ne change rien). A chaque fois, il s’agit du couple et d’un petit, ou d’un adulte et de deux petits, voire de trois petits : vu d’en bas, les oiseaux ayant tous désormais la même taille à peu de chose près, il est difficile de distinguer les jeunes des adultes.
Après six semaines dans le nid, les jeunes milans ont en effet tenté la grande aventure aérienne. Et comme les adultes, ils chopent les courants ascendants et planent calmement. Dès la deuxième quinzaine d’août, il faudra songer au grand voyage : la migration jusqu’au sud du Sahara, où les milans hivernent jusqu’à la mi-mars.

P1040675

Source : oiseaux.net
Photos réalisées entre la fin du mois de juin et aujourd’hui dans l’agglomération bordelaise

Photo de la semaine (du 03 au 09/07/2016)

P1040631

La carafe et la chaussure de clown

La Cité du Vin, mi-musée mi-parc d’attractions, a ouvert ses portes à Bordeaux le 1er juin. Sa forme, selon le site web de ladite Cité, rappelle à la fois le « cep noueux de la vigne », le « vin qui tourne dans le verre » et les « remous de la Garonne ». Lors de sa construction, il avait été évoqué la forme d’une robe, celle d’une carafe aussi. Mais pour le Bordelais goguenard, la nouvelle bâtisse, qui désormais brille la nuit, rappelait surtout la chaussure de clown.

Collection # 357

Envie de vacances

plage

Photo de la semaine (du 26/06 au 02/07/2016)

P1040563

Et à la fin (de l’après-midi), c’est l’Allemagne qui gagne

Mon peu d’intérêt pour la baballe ronde fait que le score du match de ce soir me laisse assez indifférente. Par contre, la présence des supporters italiens et surtout allemands (ceux-ci étant quatre fois plus nombreux que ceux-là) rend la ville toute joyeuse. Parce-qu’ils sont tout simplement beaucoup plus nombreux, on peut parier sans trop se tromper que le record du nombre de selfies devant le miroir d’eau et le nombre de pintes de bières englouties sera détenu par les supporters de la Mannschaft.

Un bateau de bande-dessinée

P1040277Le site Bordeaux-tourisme.com le définit comme « un navire de tradition tout droit sorti des Aventures de Tintin et Milou ». Il est vrai qu’avec sa belle coque rouge et sa cheminée jaune, le Marco Polo (site web) a un petit côté « cartoon » qui met de bonne humeur.
Ce bateau, d’un peu plus de 33 m de long, est sorti d’un chantier naval suédois en 1960. Il a effectué du nombreuses croisières dans la mer Baltique pour une compagnie est-allemande puis pour une compagnie allemande tout court après la réunification. Racheté par la compagnie bordelaise « Navires et Châteaux » en 2013, il a eu droit à un très gros lifting dans les chantiers polonais de Gdansk avant d’effectuer son voyage jusqu’à la Garonne.
Désormais, c’est un bateau consacré à la balade fluviale. Il peut accueillir jusqu’à 150 personnes, soit en accès individuel (dîner-croisière en été, croisière-jazz, soirée dégustation, …) soit par groupes (comités d’entreprises par exemple). Dans tous les cas, il démarre du ponton Montesquieu, en rive droite.

P1040501

Photos : juin 2016