Apporter sa pierre à l’édifice

Il parait que la chose n’est pas rare en Bretagne où, il est vrai, les plages de galets sont plus nombreuses qu’en Charente-Maritime ou en Gironde. Sur l’île d’Oléron, au sud du phare de Chassiron, le phénomène a quelques mois, peut-être un an, et il s’amplifie : les passants empilent des galets pour former des tours pas si instables que ça, et c’est joli. Vers la fin de l’hiver, il parait qu’il n’y avait pas plus d’une vingtaine de ces empilements, ils sont beaucoup plus nombreux aujourd’hui.

Photos : île d’Oléron, mi-mai 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s