Le prince charmant est arrivé à bon port

A la fin de l’hiver, en gros quand le mois de février s’achève, les crapauds se dirigent vers la mare qui les a vus naître pour y convoler en justes noces. Madame Crapaud est alors invitée à bisouiller monsieur dans l’espoir que, comme dans les contes, il se transforme en prince charmant. Généralement l’histoire est plus triviale : petit monsieur chevauche grosse madame, point barre. Le romantisme n’est plus ce qu’il était.
Fin février, à la date habituelle des transhumances chez cet anoure-là (car souviens-toi, ami blogonaute, les crapauds sont des anoures), je constate une surmortalité du crapaud sur le chemin qui mène du champ à la mare. Les bêtes n’étaient pas victimes d’accidents de la route, on ne les voyait pas pauvrement écrabouillées suite au passage vrombissant d’un quelconque engin motorisé : le chemin est un chemin réservé aux piétons, les crapauds semblaient morts de mort naturelle. C’en était donc fini de la saison peace and love cuvée 2016 ?
Que nenni. Aujourd’hui même, j’en ai vu un de ces crapauds. Et même un deuxième qui montait sur le premier. Il y aura donc bien de nouveaux crapauds – princes charmants cette année.

crapaud

Photo : agglomération bordelaise, 20 mars 2016

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s