L’hypothèse du faucon se confirme

Je suis retournée sur les lieux de notre première rencontre (à lire ici). Quoique « rencontre » soit un bien grand mot : le rapace ne se laisse pas approcher et file bien vite et bien haut dès que la distance de sécurité ne lui sied plus. Néanmoins, je l’ai revu. C’est bien lui, le faucon crécerelle, et sa présence n’a rien d’étonnant : il y a au moins 555 espèces d’animaux sauvages sur Bordeaux-Métropole. Un atlas présentant les divers milieux où vivent ces animaux vient d’être mis en ligne gratuitement (pdf téléchargeable, enfin en théorie : actuellement, le lien semble en vrac !) : outre le faucon crécerelle, on peut voir, si on est un tant soit peu observateur, des oiseaux assez rares, mais aussi des papillons et des reptiles. Voici de belles balades en perspective …
Pour en revenir au faucon crécerelle : il était donc perché tout en haut d’un arbre. Un autre oiseau du même type mais plus petit était posé sur l’arbre d’à côté, mais il a échappé à la sagacité d’un zoom pourtant surpuissant pour sa petite taille.

faucon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s