La St-Valentin à l’épreuve du temps

BordeauxJe ne parle pas du temps qui passe mais du temps qu’il fait : humide. Très humide. L’expression locale « abats d’eau » n’est pas usurpée. Ça flotte tellement que ça réveille l’humain moyen la nuit, que ça l’empêche de déambuler autrement qu’en bottes et k-way le jour. En ce jour commercial de la fête des amoureux, il est néanmoins de bon ton de voir des cœurs partout. Dans les boutiques, sur les gâteaux, … et même dans les flaques d’eau.

Photo : jardin public de Bordeaux, février 2016

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s