Ne pas confondre grèbe et fuligule

P1540872Vu de loin, dans l’enthousiasme d’observer un volatile plonger façon grèbe, j’ai cru que c’en était un, de grèbe (à lire ici). Et j’avais beau chercher, torturer le web en tout sens (ceci expliquant un formidable retard dans la correction de la prose adolescente), aucun grèbe noir et blanc avec petite couette ne jaillissait à l’écran.
Et pour cause, l’oiseau vu sur le lac du Flumet était, comme son camarade à tête orange, un fuiligule. Il s’agit en l’occurrence du fuligule morillon, capable de plonger jusqu’à 7 mètres pour trouver sa nourriture.
Ce petit canard se régale de moules d’eau douce (me laissant donc les vraies, celles de mer et de bouchot, preuve que la nature est bien faite), de petits crustacés, voire de graines ou même de pain offert par les humains.
A la fin de l’hiver, le mâle se cherche une donzelle pour assurer sa descendance , et hop là boum ! c’est parti pour la saison peace and love, mais pas sur l’air « amour d’un jour amour toujours », ce fuligule-là change de partenaire chaque année.

P1540868

Source : oiseaux.net

Photos : lac du Flumet (Isère), décembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s