Ne pas confondre plastique et pézize

P1550029Il arrive que, dans les jardins publics comme dans les bois, des humains peu soucieux de leurs semblables jettent négligemment quelques déchets. J’ai cru ainsi, hier matin dans la pénombre d’un sous-bois urbain, qu’un de mes contemporains avait laissé au sol un bout de plastique rouge, ou qu’un toutou joueur avait craché là un reste de baballe.
Que nenni. Il s’agissait en fait d’un petit champignon qui, comme le plastique, n’a aucun intérêt gustatif : c’est la pézize écarlate. Celle-ci était un tout petit spécimen, mais certains modèles peuvent avoir un chapeau de 5 cm de diamètre. Ce petit champignon flashy pousse sur le bois pourrissant en hiver et au printemps. Sa cousine, la pézize orangée, est réputée comestible et aurait même, dit-on, un goût agréable.

Sources : mycorance et isaisons

Photo : Bordeaux, 8/1/2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s