Bernaches en novembre, hiver en décembre

C’est toujours la même histoire : un ciel définitivement bleu, des températures refusant de descendre en dessous de 20°C en pleine journée, et pourtant l’hiver se pointe inexorablement. Dans les bois, il n’y a plus de nonnettes mais les chanterelles sont bien là, c’est bien un signe d’hiver, ça. Nous avons vu les grues au-dessus du jardin, cap au sud en criant bien fort. Les cygnes ont pris leurs quartiers d’hiver sur le bassin d’Arcachon, et il nous est même arrivé, en bons petits vieux, de faire un feu dans la cheminée, c’est dire à quel point l’hiver est proche. Il ne nous manquait qu’un indice : les bernaches cravants, qui hivernent chaque année dans le coin. Et les petites oies, les plus petites des oies bernaches, se sont pointées, tournoyant au-dessus du viaduc d’Oléron :

oies-P1540111.jpg

Elles se sont approchées de l’île, bruyamment comme il se doit :

oies-P1540115.jpg

Puis elles ont rejoint leurs collègues arrivées quelques jours plus tôt :

oies-P1540122.jpg

Et le grand bavardage s’est intensifié, chaque oie prenant des nouvelles de ses voisines :

oies-P1540137.jpg

Photos : île d’Oléron, 7 novembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s