Le pouillot fitis

P1530315Pas plus gros qu’une mésange, le pouillot fitis est pourtant un sacré voyageur ! Passant la saison chaude sous des latitudes septentrionales, il file vers l’Afrique subsaharienne dès que les premiers frimas s’annoncent. En France, il est surtout présent l’été dans un grand tiers nord du pays : le spécimen que j’ai vu sur l’île d’Oléron avait donc des habitudes assez méridionales.
Le petit oiseau est tellement peu farouche qu’il a pour habitude de bâtir son nid à même le sol. Madame peut y pondre jusqu’à 7 œufs et ne même pas attendre que les petits aient quitté le nid pour pondre à nouveau. Au bout de deux semaines de bons soins prodigués par leurs deux parents, les petits prennent leur envol.
Le pouillot fitis se nourrit d’insectes et d’araignées, mais aussi de fruits lorsqu’il se prépare pour la migration.

Oléron / pouillot fitis ?

à cliquer : oiseaux.net et migraction.net

photos : île d’Oléron, septembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s