C’est Zebda qui s’y colle

Il y a quelques mois, de mignonnets chanteurs mirent tout leur cœur à entonner du Ferrat. Ça s’appelle « Des airs de liberté » et je ne l’achèterai pas, malgré mon goût immodéré pour l’artiste honoré. Certes, il y a bien l’ami Thiéfaine qui nous offre une interprétation convaincante de « Nuit et Brouillard », Cali s’en sort presque bien avec « La montagne », mais pour le reste … C’est fade, orchestré pompeusement façon show télé des années 80, sans âme.
Un seul titre finalement sort vraiment du lot : « En groupe, en ligue, en procession », interprété par Zebda, m’a rendu toute joyeuse quand je l’ai entendu en voiture, de retour du boulot la semaine dernière. Cadeau :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s