Un cloître en désordre

L’histoire se déroule dans le département des Hautes-Pyrénées et commence au XVIe siècle, au beau milieu des guerres de religion : l’abbaye des Carmes de Trie-sur-Baïse est ruinée et de nombreux chapiteaux de son cloître se retrouvent dans un monastère de St-Sever-de-Rustan, minuscule village de la région comptant à peine plus de 150 habitants aujourd’hui.
À la fin du XIXe siècle, l’abbaye de St-Sever-de-Rustan n’est plus en mesure d’entretenir la totalité de ses bâtiments : le cloître est mis en vente et il est prévu qu’il soit démonté pour prendre la direction des Etats-Unis, avec donc les chapiteaux de Trie-sur-Baïse. Au final, c’est la ville de Tarbes qui achète le cloître, et l’installe dans le Jardin Massey, sans en respecter le plan d’origine.

Photos : Tarbes, juillet 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s