Voilà pourquoi j’ai fait grève et pourquoi je ne suis pas allée manifester

Les profs, ça râle tout le temps. D’ailleurs c’est pour ça que c’est prof. Et puis c’est toujours en grève : à 100€ de perdu les jours de grève, c’est logique, le prof n’est pas vénal, il fait son job pour l’amour de l’art. Il supporte tes lardons mal dégrossis (je pense à certains élèves de 2de) et il encourage tes bachoteurs stressés pour l’amour de l’art. La préparation des cours, les rencontres avec toi, cher parent d’élève, les réunions prévues juste 48 h à l’avance, les conseils de classe, les corrections de copies, tout ça c’est du bonheur, du gratuit, du loisir. Pour 18-19 h face à des jeunes gens avides d’apprendre … ou pas !
Alors oui, aujourd’hui j’ai tiré ma flemme : lever à 7 h 45 au lieu de 6 h, petit-déj’ tranquille, tout ça pour perdre 100€ de salaire à la fin du mois, pour uniquement 4 heures de cours. Car pour une seule heure de cours manquée, c’est toute la journée plus les primes et congés en proportion qui sautent. Pour réclamer quoi ? la fin de l’austérité. Parce-que mon salaire baisse. Oui. A travail égal, je gagne moins aujourd’hui qu’à la rentrée de septembre. Certifiée en milieu de carrière pourtant.
Mais je n’ai pas manifesté. Non pas par manque de conviction, loin de là. Mais hier il a fallu rattraper,  en après-midi, les cours d’un jour férié imposé : le 15 mai, pour que les veinards qui sont aux 35 heures puissent emmener la marmaille à la mer en faisant le pont. À  un mois du bac, c’est suicidaire. Mais bon. Et cette journée de mercredi m’a eu la peau. Voilà. Aujourd’hui, j’ai récupéré. Et j’ai préparé aussi des cours pour la semaine prochaine, parce-que faut pas déconner : bosser gratis, c’est addictif.

2 réflexions sur “Voilà pourquoi j’ai fait grève et pourquoi je ne suis pas allée manifester

  1. Bonsoir,
    Comme je comprends ce que tu as écrit. Je ne suis pas enseignante, mais je suis Belge, et là cela fait toute la différence à ce niveau. J’ai 65 bientôt et je me souviens. Ce qui se vit en France dans le domaine de l’Éducation Nationale est en tous points d’une telle absurdité. Les parents qui commandent et non les professeurs. Les salaires à faire peur ! Et la dé-considération vis à vis des profs, de leur travail, aussi bien que des instituteurs. . Bravo pour ton mot.
    Amicalement.

  2. Comme je vous comprends… J’ai fait pareil : j’étais pleinement d’accord avec la grève. Avant, j’allais manifester avec conviction. Mais cette fois, j’en ai profité pour me reposer et faire ce que je n’ai pas le temps de faire d’habitude. J’ai été enseignante il y a bien longtemps et ce que vous dites me parle ! Maintenant je suis bibliothécaire et là c’est encore un autre problème. J’ai bien peur de voir les bibliothèques devenir autre chose que ce qu’elles devraient être et le personnel est sollicité pour des tâches sociales, psychologiques, aide à la personne, animateur… Tout ça pour un salaire qui ne bouge pas. Et en plus, on voudrait nous faire travailler le soir, le dimanche, voire même la nuit ! On ajouterait alors la fonction de vigile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s