Du corail dans la forêt

clavaireLes champignons de la famille des clavaires ressemblent assez souvent à des organismes marins de type « éponge » (l’excellent sparassis crépu se marie, parait-il, fort bien avec le foie gras : recette ici) ou « corail », comme ici la clavaire dorée. On la trouve dans les forêts plutôt méridionales ou, du moins, à températures douces, comme la Charente-Martime ou le Bassin d’Arcachon.
La famille des clavaires est inégalement comestible. La clavaire cendrée est ainsi un purgatif qu’il est sage de ne pas cueillir. Idem pour la clavaire élégante, qui provoque des troubles digestifs puissants. Les autres clavaires en forme de corail, dont la clavaire dorée, sont de très médiocres comestibles. Pas dangereux, certes, mais sans intérêt réel en cuisine.  Le site Supertoinette propose néanmoins de la consommer en potage, où elle est réputée excellente à condition d’en couper les bords des ramifications, amers et donc désagréables dans la soupe.

Photo : Bassin d’Arcachon, décembre 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s