Une galère ? mais quelle galère ?

À première vue et surtout d’un peu loin, on suppose qu’il s’agit d’un morceau de plastique de plus, chose habituelle sur les plages du golfe de Gascogne, véritable cul-de-sac pour objets divers tombés des bateaux. On s’approche, sans bien détailler la chose : et si c’était un bout de méduse ?

1

Un peu galère à identifier, non ? et si, justement, c’en était une, de galère ? plus précisément la galère portugaise, dont le nom moins familier est physalie.
La physalie fait partie de la sympathique famille des cnidaires, ces bestioles molles et gélatineuses dont la particularité est d’être plus ou moins urticantes. Dans cette grande famille se trouvent bien sûr les méduses, mais aussi les anémones de mer et les fameuses physalies, ces dernières étant de proches cousines des vélelles. Les physalies sont généralement roses ou bleues (rien à voir avec le barouf rance et indécent des givrés de la manif pour tous), mais mes recherches sur Google ne m’ont pas permis d’en voir des franchement blanches, façon méduses ordinaires. Et pourtant, c’est bien de la physalie blanche que j’avais sous les yeux, sur l’île d’Oléron au week-end dernier :

2

Se méfier tout de même, même si la couleur n’y est pas : les physalies sont réputées bien plus urticantes que les méduses.

3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s