Le buisson âcre

cadeEtymologiquement, le mot « genévrier » signifie « buisson âcre ». On le nomme aussi, du moins en terre de langue d’oc, « cade ». Ce cade est très présent dans le sud du département de l’Aveyron, notamment sur le Causse Noir, et il a même donné son nom à une ferme, aujourd’hui retirée de ses activités traditionnelles, et à une forêt domaniale située sur la commune de Millau.
Le genévrier est un arbuste piquant méditerranéen, particulièrement vivace et résistant. Il aime les sols pauvres, d’où sa présence sur un causse. Il ne craint pas le froid et peut vivre jusqu’à 200 ans.
Ses baies, les fameuses baies de genièvre, sont utilisées en cuisine et entrent dans la fabrication de certaines boissons d’hommes (mais sans pomme dedans, et personne n’est devenu aveugle, pas même Lulu la Nantaise), notamment le gin et l’aquavit. Son bois n’est pas de grande qualité, mais il a pu, autrefois, permettre la fabrication de manches d’outils. Quant à l’huile de cade, c’est un antiseptique qui entre aussi dans la composition de certains cosmétiques, dont le bon vieux savon Cadum qui lui doit son nom. Cette huile de cade est utilisée en agriculture, en particulier pour repousser les mouches et les taons des troupeaux, comme fongicide chez les moutons ou les chiens, et dans la lutte contre les pucerons sur les plantes.

à cliquer :

photo :

  • forêt du Cade, Millau, 22 août 2014
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s