Des palourdes à l’apéro

accueil P1450671Une petite gourmandise facile à préparer, à réaliser toutefois un peu à l’avance pour que l’ensemble soit bien frais : par les temps chauds qui courent, ça s’impose.
Il s’agit donc de réaliser une petite coupelle apéritive pour 2-3 personnes à base de palourdes fraîches. Si vous n’avez pas la possibilité de les pêcher vous-mêmes, vous pouvez les remplacer par des coques, c’est tout aussi bon quoique plus salé. Les coques d’élevage sont en général à un prix nettement plus abordable que les palourdes, hors de prix pour ce genre de préparation. Il est enfin tout à fait envisageable de réaliser cette recette avec des moules d’assez petite taille.

Sur le plan de travail, il faut :

une trentaine de palourdes fraîches (disons trois douzaines et n’en parlons plus)
une grosse tomate bien mûre ayant du goût (une vraie cœur de bœuf de jardin, c’est l’idéal)
un filet d’huile d’olive
une gousse d’ail
des herbes fraîches (j’ai personnellement choisi dans le jardin sarriette, basilic, origan et ciboulette)
un peu de poivre du moulin
un tout petit peu de vin blanc sec

Procédons, procédons …

  • Cuire les palourdes à feu vif (sur plaque à induction, cliquez sur « booster ») à couvert, avec le vin blanc. Remuez en cours de cuisson, mais ne quittez pas la cuisine : dès que les palourdes sont ouvertes, c’est cuit, et ça va très très vite. Il faut immédiatement les retirer du feu, sinon elles deviennent caoutchouteuses. Laissez-les refroidir dans la casserole, il est inutile de se brûler les doigts pour rien.

image 1

  • Pendant que les bébêtes refroidissent, préparez la sauce :
    • pelez et dégermez l’ail puis écrasez la gousse au presse-ail
    • ciselez les herbes
    • pelez la tomate et coupez-la en petits morceaux
    • faites revenir doucement l’ail dans l’huile
    • ajoutez la tomate et les herbes
    • poivrez mais ne salez pas : le jus des coquillages s’en chargera
    • laissez mijoter doucement, il faut que la tomate se transforme presque en coulis
    • ajoutez le jus rendu par les coquillages, mélangez et réservez
  • Décoquillez les palourdes et plongez-les dans la sauce dès que celle-ci est tiède voire froide (une sauce trop chaude les recuiraient, ce serait dommage)
  • Réservez au frais jusqu’à l’heure H. Servez avec un bon vin blanc sec de votre choix (le cépage sémillon peut faire des merveilles si le vigneron connaît son boulot).

image 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s