Crise grecque : même les olives s’en mêlent

oliveDécidément, vivre en Grèce actuellement ne doit pas être simple. Même les valeurs sûres font grise mine, en particulier le produit de base de la gastronomie hellène : l’huile d’olive.
En raison de conditions climatiques dures comme les plans de rigueur qui se sont succédé dans le pays, la production d’olives s’effondre littéralement, or la Grèce en est le 3e producteur au monde, derrière l’Espagne et l’Italie. Des vents chauds venus d’Afrique du Nord ont provoqué une sécheresse d’une gravité exceptionnelle, responsable de cette baisse de la production.
Cette baisse de la production touche, pour les mêmes raisons climatiques, l’ensemble du bassin méditerranéen, mais seule la Grèce risque de voir sa production baisser de plus de 50%.
Suivant le vieil adage « ce qui est rare est cher », on doit s’attendre à une hausse du prix de l’huile d’olive, quelle que soit sa provenance. Cette hausse de prix va bien sûr toucher aussi de plein fouet la population grecque, qui n’a vraiment pas besoin de voir les prix alimentaires augmenter.

avril 2006 Grèce P4180191

source :

à cliquer :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s