Sur les traces d’Andersen [1]

Difficile de visiter Copenhague sans penser à Andersen, le conteur et poète danois du XIXe siècle. Célèbre à l’étranger (il vécut en Allemagne et en France) bien avant d’avoir eu la reconnaissance qui lui était due dans son propre pays, Andersen a vécu de longues années à Copenhague, notamment à Nyhavn, en face du quai que je montrais ici-même hier. Une plaque atteste de sa présence.

andersenP1430747

Il a ainsi vécu dans une maison aujourd’hui d’un beau rouge vif. C’est notamment là qu’il a écrit La Princesse au petit pois.

andersenP1430746

La reconnaissance dans son propre pays fut tardive mais à la hauteur des ambitions du monsieur, et aussi de son talent : il devint conteur officiel des enfants du roi, faisant ainsi ressembler sa vie à un conte de fée. Parti apparemment de rien, famille dans la dèche et conditions de vie sordides dans sa jeunesse, il se hisse au rang des plus grands, tel le vilain petit canard devenu cygne dans un de ses contes. A la fin de sa vie, on offre des banquets gigantesques en son honneur, il est adulé.
Il est mort à Copenhague en 1875, à l’âge de 70 ans. Il est enterré dans un immense cimetière beau comme un jardin sauvage dans le quartier assez populaire de Nørrebro, et des enfants déposent encore aujourd’hui dessins et joujoux sur sa tombe.

andersenP1430804

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s