L’heure ancienne, ce n’est pas nouveau

heure ancienneContrairement à une idée reçue (y compris par moi-même), le passage à l’heure d’été quand arrive le printemps n’est pas fille du choc pétrolier de 1973. Certes, c’est bien l’idée d’une économie d’énergie qui prévaut dès la mise en place de ce changement d’heure pour une partie de l’année, mais l’affaire est bien plus ancienne. Les Anglais, comme les Français et les Allemands, cherchent à lutter « contre le gaspillage de la lumière » (selon l’expression d’un sujet de sa Gracieuse Majesté) dès le début du XXe siècle, mais la chose ne se concrétise dans ces trois pays que pendant la Première Guerre mondiale.
La France connait ainsi son premier passage à l’heure d’été le mercredi 14 juin 1916, avec retour à l’heure « ancienne » (plus tard on dira « normale ») le dimanche 1er octobre de la même année. Le fait de devoir retarder les tocantes d’une heure n’est d’ailleurs pas sans poser quelques problèmes techniques, pour lesquels la presse donne des conseils, comme on peut le voir ci-dessus (article du quotidien Ouest-Eclair du 30 septembre 1916).
Le changement d’heure saisonnier est abandonné à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, pour être repris plus tard par la plupart des pays européens : dès 1966 en Italie, en 1976 en France (donc cette fois bien en lien avec le premier choc pétrolier), dans les années 1980 ailleurs.

à cliquer :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s